Retour

Saguenay : le plan de gestion des matières résiduelles manque d’ambition, selon l’ERD

L'Équipe du renouveau démocratique (ERD) approuve le Plan de gestion des matières résiduelles présenté par Saguenay, mais elle estime qu'il n'est pas assez ambitieux.

En conférence de presse jeudi, la chef de l'ERD, Josée Néron, a présenté les propositions que fait son parti pour améliorer le plan de l'administration de Jean Tremblay.

Mme Néron déplore que le maire de Saguenay ait fait prendre plusieurs années de retard à la Ville sur la gestion durable des matières résiduelles.

La chef de l'ERD recommande, entre autres, que les citoyens aient des bacs bruns pour les déchets compostables.

« Le maire a dit qu'il n'avait pas réagi parce qu'il avait pris le temps d'analyser, mentionne Mme Néron. Je pense qu'il y aurait eu moyen de réagir bien avant puisque d'autres pays ailleurs que nous font du compostage font de la récupération de matières résiduelles depuis plus de 2  ans et on aurait pu mettre les énergies et faire les voyages bien avant ça pour pouvoir aller décider quelle était la meilleure méthode à utiliser pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. »

L'ERD propose aussi est d'installer des îlots d'apports volontaires dans les centres-villes de Saguenay.

« Si on regarde la rue Racine, la rue Saint-Dominique et tout le secteur des croisières, ce n'est pas systématique qu'on voie des îlots d'apport volontaire, donc des poubelles où l'on peut à la fois recycler, éventuellement récupérer la matière organique et ultimement mettre des choses aux poubelles », indique Josée Néron.

Le mémoire de l'ERD dans la cadre des consultations publiques sur le nouveau plan de gestion des matières résiduelles comprend 11 recommandations.

Plus d'articles

Commentaires