Retour

Saint-Augustin se mobilise pour ouvrir une épicerie communautaire

Saint-Augustin a pris le taureau par les cornes lorsque l'épicerie du village a mis la clef sous la porte. Depuis plus d'un an, la municipalité qui compte 395 habitants n'avait ni dépanneur ni épicerie.

Toute la communauté s'est mobilisée pour permettre l'ouverture d'une épicerie communautaire, aussi appelée comptoir solidaire, le Garde Manger.

On retrouve autant des produits de base, des conserves, que des aliments frais, dont plusieurs qui sont cultivés ou fabriqués dans la municipalité.

Les clients sont heureux de pouvoir à nouveau faire leurs courses à deux pas de la maison.

« Souvent, on a besoin d'une douzaine d'oeufs ou du pain ou du lait, des choses de même, remarque l'un d'eux. Ça fait que faire un voyage pour aller chercher une pinte de lait à Milot ou Sainte-Monique, l'essence coûte trois fois plus cher que ce qu'on achète souvent. »

Les produits sont vendus à prix modiques. Si le comptoir réalise des profits, ils seront remis à la Municipalité, qui réinjectera la somme dans ses installations.

Des produits cuisinés sur place pourraient être offerts dès l'automne.

D'autres municipalités dévitalisées du Lac-Saint-Jean, dont Saint-Stanislas, devraient aussi avoir leur comptoir alimentaire au cours des prochains mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine