Retour

Saint-Félicien intéresse une société de biotechnologie

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait accueillir une usine de nanocellulose bactérienne, une pellicule dont les usages peuvent être multiples, allant du pansement au produit automobile.

C'est du moins le projet que caresse l'entreprise Axcelon Biopolymers Corporation, qui souhaite implanter cette usine à Saint-Félicien, près de l’usine de cogénération.

Dans une première phase, l’usine serait axée sur la production de pansements qui se dégradent à mesure que la plaie se referme et qui permettent une guérison plus rapide. Dans une deuxième étape, l’entreprise voudrait développer des applications industrielles pour le secteur automobile, notamment.

Avec en main une étude de faisabilité, le défi des dirigeants de l’entreprise est de dénicher maintenant du financement pour leur projet. Une somme de 20 millions de dollars est nécessaire, mais ce type de projet innovateur au plan technologique fait peur aux investisseurs, reconnaît Dino Melli, le président et chef des opérations d’Axcelon.

Si le projet voit le jour, la Ville de Saint-Félicien cèdera des terrains à l'entreprise.

Le maire Gilles Potvin se dit emballé par le projet. « Ce qui est le plus intéressant, c’est de la nouvelle technologie. Donc, les régions ont encore le pouvoir d’accueillir et d’intéresser de la haute technologie », estime le maire de Saint-Félicien.

Un total de 16 emplois pourraient être créés si cette usine prend forme.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Légalisation du cannabis: 6 choses essentielles à savoir