Retour

Saint-François-de-Sales inaugure sa nouvelle forêt nourricière

La municipalité de Saint-François-de-Sales a souligné la fête des récoltes, mardi, avec l'inauguration de sa nouvelle forêt nourricière. Il s'agit d'une initiative de l'organisme environnemental Eurêko.

Depuis cet été, ce projet permet aux citoyens de s'alimenter gratuitement en fruits, en légumes, en fines herbes et en fleurs comestibles. On y retrouve pas moins de 700 végétaux comestibles. Cette forêt nourricière est située en bordure de la route 155, tout juste devant le camping municipal. Une quinzaine de citoyens bénévoles y ont contribué.

Cette initiative est aussi une façon de revitaliser la petite municipalité, de créer des liens dans la communauté et de promouvoir les saines habitudes de vie.

Les caractéristiques d'une forêt nourricière

Émilie Lapointe, chargée de projet chez Eurêko, explique qu'une forêt nourricière vise à limiter les interventions de l'homme pendant le processus de croissance des végétaux.

« Les végétaux ont été placés de façon à ce qu'ils soient bénéfiques les uns envers les autres, mentionne Mme Lapointe. Par exemple, les fines herbes sont présentes pour éloigner les ravageurs. [...] On a aussi des fixateurs d'azote, qui sont des végétaux qui prennent l'azote gazeux dans l'air, qui le transforment et qui le mettent dans le sol pour les autres végétaux autour. »

Un projet mobilisateur

La mairesse de Saint-François-de-Sales, Cindy Plourde, est ravie par cette initiative puisqu'elle apporte un nouveau souffle à la petite localité.

« Plutôt que d'attendre le grand rêve, une usine de 50 employés, nous, on croit plutôt en cette gouvernance-là, explique-t-elle. On se prend en main sur des choses sur lesquelles on a du pouvoir, et ça, on a du pouvoir. »

Cette forêt nourricière est la quatrième à voir le jour au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Eurekô songe maintenant à implanter le même modèle à Saint-Félicien le printemps prochain.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Plus d'articles

Commentaires