Le cinéaste saguenéen Sébastien Pilote travaille sur une adaptation cinématographique du célèbre roman de Louis Hémon, Maria Chapdelaine.

Un texte de Julie Larouche

« C'est un projet qui me tient à coeur depuis longtemps, et c'est en continuité avec mes films précédents, confie-t-il. C'est un roman qui m'obsède, que j'ai toujours aimé pour sa grande simplicité. »

Le réalisateur, qui nous a offert Le vendeur en 2011 et Le démantèlement en 2013, planche actuellement sur une nouvelle version de l'oeuvre qui nous plonge au début du 20e siècle au Lac-Saint-Jean, en pleine colonisation.

Maria Chapdelaine a déjà été portée trois fois au grand écran : par Julien Duvivier en 1934, par Marc Allégret en 1950 et par Gilles Carle en 1983.

Le réalisateur, qui s'est fait plutôt discret ces dernières années, mène plusieurs projets de front. Le tournage d'un autre long métrage devrait se concrétiser au cours de la prochaine année. Sébastien Pilote devrait tourner ce film, avant celui sur Maria Chapdelaine, dans l'arrondissement de La Baie en 2017.

« Ce que je peux dire, c'est que c'est quelque chose d'assez nouveau, avec un personnage plus jeune. Une adolescente de 17 ans, ça me change de mes vieux bonshommes, mes vieux fermiers ou mes vendeurs d'autos! J'avais besoin de ce changement, avec une proposition plus rock'n'roll! » mentionne-t-il.

Plus d'articles