Le député libéral de Dubuc est furieux contre Rio Tinto. Serge Simard accuse la multinationale de tourner le dos au Saguenay-Lac-Saint-Jean et de couper les vivres aux entreprises d'ingénierie régionales. Sa réaction fait suite à la restructuration annoncée jeudi par le géant de l'aluminium.

Serge Simard déplore notamment le fait que l'annonce ait été faite sans consultation et qu'elle entraînera des pertes d'emplois d'employés-cadres. « On est arrivé, on a annoncé ça et c'est réglé », dit-il.

Le député regrette également le fait que Rio Tinto ait décidé de faire affaire avec une seule firme de placement de main-d'œuvre, soit Adecco. Selon lui, cette décision aura forcément des conséquences négatives.

Serge Simard va plus loin en soutenant que la multinationale anglo-australienne veut s'enrichir seule.

« Rio Tinto est allergique à ce que les entreprises qui gravitent autour d'elle fassent des profits. Aussitôt qu'elle s'aperçoit que quelqu'un fait des profits lorsqu'elle fait des contrats avec eux, elle essaie justement de dire : ''écoutez, vous êtes trop exigeants, vous demandez trop''. Il faut que ces profits-là Rio Tinto puisse les récupérer pour les envoyer dans les poches de ses actionnaires. »

Le député croit que dans un tel contexte, la compagnie aura de la difficulté à faire accepter son projet d'agrandissement du lac de boues rouges de Jonquière.

Plus d'articles

Commentaires