Retour

Serge-Valentin Marcoux envoyé en maison de thérapie

Le juge Richard P. Daoust condamne Serge-Valentin Marcoux à suivre une thérapie pour soigner sa déviance sexuelle et sa toxicomanie.

L'homme de 39 ans de Roberval est détenu depuis dix mois de manière préventive. En juin, il a plaidé coupable à des accusations de possession de pornographie juvénile.

L'homme s'est photographié en posant des gestes sexuels explicites sur des photos d'enfants trouvées dans différentes publications. Serge-Valentin Marcoux devra passer les 72 prochaines semaines au centre de réhabilitation La Relève, dans l'arrondissement de Chicoutimi.

Il a l'obligation de réussir sa thérapie, sinon il retournera en prison. Il devra aussi se soumettre à un suivi probatoire de trois ans, ainsi qu'à des conditions très sévères. L'accusé a déclaré qu'il regrettait amèrement ce qu'il avait fait.

Les avocats de la défense et de la Couronne ont recommandé la peine au juge d'un commun accord, en tenant compte du danger de récidive et du degré de dangerosité que représente Serge Valentin-Marcoux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine