Retour

Serres Toundra peut embaucher des travailleurs des Pays-Bas

La Commission de la construction du Québec (CCQ) statue que l'embauche de travailleurs des Pays-Bas sur le chantier des Serres Toundra, à Saint-Félicien, est légale.

La CCQ affirme que le promoteur peut embaucher les travailleurs du fabricant de la serre, bénéficiant ainsi d'une exclusion de la loi R-20 qui priorise l'embauche de travailleurs locaux.

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), qui dénonçait en novembre l'embauche de huit travailleurs hollandais pour la construction du complexe de serres, accepte maintenant la décision.

Le syndicat souligne que les promoteurs des Serres Toundra se sont engagés à intégrer des travailleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans les prochaines phases du projet.

Le représentant syndical de la FTQ, Roger Valcourt, précise qu'il va s'assurer que cette promesse soit respectée lors de la reprise des travaux, ce printemps.

« Pour nous c'est important parce qu'on vit une période qui est quand même très difficile dans notre région. On n'a pas de travail. On a beaucoup de gens qui ne retirent même plus de prestations d'assurance emploi. Pour nous c'est important que ces gens-là soient intégrés à ce chantier-là. C'est un des plus gros chantiers en ce moment dans la région. C'est sûr qu'on va voir à ce qu'on ait le plus de travailleurs possibles locaux sur ce chantier-là. »

Le projet des Serres Toundra représente un investissement de 38 millions de dollars.

Plus d'articles