Retour

Six jeunes des Premières Nations viennent en aide aux Autochtones en Équateur

Des jeunes Amérindiens des communautés d'Obedjiwan, de Pessamit et de Maliotenam sont partis travailler en Équateur durant quatre mois.

Un texte de Catherine Paradis

Les six Attikameks et Montagnais travailleront dans une coopérative mise sur pied par des femmes autochtones.

Ils seront basés à Licto, un village de 7000 habitants situé à plus de 200 kilomètres au sud de Quito.

Les Québécois feront de la cueillette et de la production de plantes médicinales. Ils aideront ensuite à faire connaître les produits aux communautés locales.

« C'est un groupe de femmes qui a [lancé] une entreprise sur la médecine traditionnelle, précise l'accompagnatrice du groupe, Geneviève Giroux. Elles font pousser du thé, des tisanes, des herbes, des plantes médicinales. Nous on va aller les appuyer dans la cueillette et la transformation à l'usine. »

Les jeunes participent à un stage rémunéré organisé par le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec l'appui du Centre d'amitié autochtone du Saguenay.

Ils ont passé les deux premières semaines à s'adapter à leur pays d'accueil et à apprendre l'espagnol de façon intensive.

« Ça va super bien, raconte Mely-Jane Dubé. On découvre plein de nouvelles choses, c'est une autre culture. J'aime beaucoup ça. »

Ils seront hébergés par des familles équatoriennes jusqu'au 24 mai.

Plus d'articles

Commentaires