Retour

Sommet du G7 : restrictions, entraves et surveillance à Saguenay

À quelques jours du G7, les mesures de sécurité et les entraves à la circulation font leur apparition sur le territoire du Saguenay. Voici l'essentiel des perturbations qui pourraient chambouler vos déplacements jusqu'au 10 juin.

Un texte de Roxanne Simard

La Ville de Saguenay a établi un périmètre de sécurité aux abords de l’aéroport et de la base militaire de Bagotville du 4 au 10 juin.

Les personnes qui souhaitent accéder à la base militaire devront se soumettre à un important dispositif de sécurité. Une accréditation est nécessaire pour ceux qui doivent s’y rendre pour le travail ainsi que pour les résidents de la rue Maurice-Marquet.

Toute la semaine, les 250 policiers de la Ville Saguenay seront au travail 24 h sur 24. Ils seront responsables de l'accès à la base et à l'aéroport.

Circulation

Il sera interdit de circuler sur le chemin des Aviateurs à La Baie, face à la base militaire.

Le ministère demande aux automobilistes d’éviter le chemin Saint-Anicet entre le chemin de la Savane et le chemin du Plateau Nord. Des interdictions de stationner seront aussi ajoutées dans le secteur afin de restreindre l’achalandage autour de la zone protégée.

La route 170 entre Saguenay et Saint-Siméon demeurera ouverte pendant toute la durée du sommet.

Avis aux voyageurs

L’aéroport reste accessible aux voyageurs et tous les vols sont maintenus. Tous ceux qui doivent prendre un vol à partir de Bagotville devront toutefois prévoir plus de temps. Il est recommandé d’arriver une heure plus tôt qu’à l’habitude.

Transport en commun

Du 4 au 10 juin, la Société de transport de Saguenay (STS) modifie légèrement le trajet de sa ligne 6. Puisque l’autobus ne circulera pas sur le chemin des Aviateurs, les utilisateurs devront se rendre à l’intersection de la route 170 pour utiliser le service. Les heures demeurent toutefois inchangées.

Espace aérien

Les pilotes d’avion et les propriétaires de drone devront être prudents puisque la règlementation aérienne sera grandement restreinte.

Les vols seront interdits pendant quelques heures autour de la base militaire de Bagotville à l’arrivée et au départ des chefs d’État. Les personnes qui utilisent un drone dans cette zone aérienne sont passibles d'amendes entre 5000 et 25 000 $.

Plus d'articles