Retour

Sondage sur l’amphithéâtre : la mairesse de Saguenay demeure optimiste

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, reste convaincue qu'un nouvel amphithéâtre est nécessaire et qu'il doit être construit au centre-ville de Chicoutimi en dépit d'un sondage qui démontre qu'une majorité de citoyens s'y opposent.

Le sondage Radio-Canada/Le Quotidien/Segma Recherche démontre que 53 % des répondants sont défavorables à la construction d’un nouvel amphithéâtre.

Plus de la moitié des personnes interrogées aimeraient que le bâtiment sportif demeure sur le site actuel tandis que 13,3 % souhaiteraient voir le bâtiment au centre-ville de Chicoutimi.Malgré tout, la mairesse estime qu’il s’agit du projet le plus rassembleur.

« C’est un amphithéâtre qu’on veut également développer pour y ajouter un volet culturel, communautaire, faire en sorte que ce soit un édifice qui répond non seulement à des besoins sportifs, mais également à d’autres besoins. Je crois qu’avec cette approche, on va rallier la population derrière nous », explique Josée Néron.

La mairesse pense que les terrains du Centre Georges-Vézina pourraient être utilisés par l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) qui commence à manquer d’espace pour son développement futur.

Cette idée qui ne fait pas l'unanimité chez les conseillers municipaux.

Pour l’Association des centres-villes de Chicoutimi, l’option d’un amphithéâtre dans le stationnement du Havre serait bénéfique pour les commerçants.

« L’autogare on sait qu’elle a une fin de vie de quatre à cinq ans. Je pense que ça va améliorer tout ça », indique le président de l’Association, Bruno Gauthier.

Les résultats de l’étude que la Ville de Saguenay a commandée pour ce projet sera déposée en juillet.

Plus d'articles