Retour

Stéphane Bédard revient à la pratique du droit

Six mois après avoir annoncé sa démission comme député de Chicoutimi, Stéphane Bédard retrouvera dès lundi sa carrière d'avocat.

Il se joint à l'équipe de la firme Gauthier Bédard de Chicoutimi, où il retrouvera son père, l'ancien député et ministre Marc-André Bédard. Il retrouve ainsi la firme où il a travaillé pendant sept ans, à la fin de ses études.

« C'est un retour aux sources », affirme Me Bédard, qui ajoute que ce ne sont pas les offres d'autres cabinets qui ont manqué. « On est établi ici, je voulais y rester », précise-t-il, « et j'ai une belle opportunité de continuer à travailler pour la région, mais différemment ».

Retour en politique : pas question

Son retour à la profession d'avocat lui ouvre la porte à de nouveaux défis. Avant son élection comme député, il était surtout spécialisé en droit du travail. Il s'attend toutefois à s'occuper d'autres genres de dossiers. À noter que la firme Gauthier Bédard ne s'occupe pas de dossiers criminels.

Mais il assure qu'il a fermé la porte définitivement à la politique à tous les échelons, un message à ceux qui le voyait candidat à la mairie de Saguenay en 2017.

« Ce côté-là, il est derrière moi », dit-il, catégoriquement. Mais la politique et surtout, l'expérience acquise au fil de ses 17 ans à l'Assemblée nationale, lui seront d'une grande utilité.

Le 22 octobre 2015, Stéphane Bédard annonçait à l'Assemblée nationale qu'il quittait son poste après avoir occupé pendant 17 ans le siège de député péquiste de Chicoutimi.

Il avait alors admis que les dernières années avaient été difficiles.

C'est lui qui avait assuré l'intérim à la tête du PQ après le départ de Pauline Marois à la suite de la défaite électorale d'avril 2014, jusqu'à l'élection de Pierre-Karl Péladeau en mai 2015.

Plus d'articles

Commentaires