Retour

Surtaxe américaine : déjà des conséquences pour les entreprises de la région

La surtaxe sur l'aluminium annoncée par les États-Unis cause déjà du tort dans la région.

Les petites et moyennes entreprises auront du mal à absorber les tarifs imposés par les Américains.

Chez Sotrem Maltech de Chicoutimi, 90 % de la production de lingots d'aluminium est destinée aux États-Unis.

La surtaxe risque de faire très mal à l’entreprise qui emploie 80 personnes.

Des projets ont déjà été mis en veilleuse à la suite de l’annonce du président Donald Trump.

« On a fait des investissements au début de 2018 pour sécuriser certains secteurs où on est leader. On parle d’investissements de plusieurs millions de dollars. On avait d’autres projets d’investissement, mais certains de nos projets sont sur la glace. On regarde vraiment soit au niveau de nos plans d’expansion dans certaines de nos usines, ce qu’on fait c’est qu’on prend un pas de recul », explique Patrick Dubé, directeur commercial chez Sotrem-Maltech.

La surtaxe inquiète aussi les firmes d’ingénierie. C’est le cas de Cegerco qui craint que cette mesure tarifaire n'entraîne le report des projets d'investissements attendus de Rio Tinto dans la région.

« Depuis que Rio Tinto est dans la région, ils n’ont pas fait beaucoup de développement, donc ça, ça fait juste reporter des années et des années le développement. Je pense, parce qu’on n’est pas dans le secret des dieux, les investissements majeurs à AP-60, à Alma, les salles de cuve, j’ai l’impression que là, Rio Tinto va se remettre en question. Mais tout le monde est affecté par cette décision », souligne le président de l’entreprise, Jeannot Harvey.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine