Retour

Terminal maritime sur la rive nord : les résidents de l’anse à Pelletier s’inquiètent 

Près de 80 personnes ont assisté aux consultations publiques menées par l'Agence canadienne d'évaluation environnementale sur le projet de construction d'un terminal maritime sur la rive nord du Saguenay, mercredi, à Saint-Fulgence.

Le quai servirait au transport du minerai de la future mine d'apatite d'Arianne Phosphate au lac à Paul, à 200 kilomètres au nord de Saguenay.

Plusieurs participants provenant surtout du secteur de l'anse à Pelletier ont questionné le promoteur, Port Saguenay. Ils s'inquiètent des impacts sonores et visuels des installations portuaires.

Les opposants au projet craignent aussi que le bruit causé par les activités maritimes trouble la quiétude des résidents du secteur.

Un des porte-parole du Collectif de l'anse à Pelletier, Daniel Lord, a également dénoncé la « balafre », selon son expression, que le port laisserait dans le paysage.

« C'est quelque chose qui nous embête passablement parce qu'on a un paysage qui est exceptionnel, qui s'appelle le fjord du Saguenay, dit-il. On le vend à des croisiéristes ces temps-ci en long et en large et on vient le charcuter comme ça sans aucun problème pour répondre à des besoins très spécifiques parce qu'on n'a pas l'imagination nécessaire pour pouvoir utiliser les infrastructures existantes. »

Pour sa part, le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault, a profité de la période des questions pour affirmer que son conseil municipal était pour le projet.

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale reçoit les questions et les commentaires du public par courriel jusqu'au 18 octobre afin de produire son rapport.

Plus d'articles