Retour

Tétraplégique, Samuel Larouche est le premier cycliste avec un handicap au Grand défi Pierre Lavoie

À quelques jours du Grand défi Pierre Lavoie, la fébrilité est à son comble pour les participants. C'est d'autant plus vrai pour Samuel Larouche, un athlète tétraplégique de Jonquière, qui sera le premier cycliste avec un handicap physique à prendre part au défi.

Un texte de Jessica Blackburn

« De pouvoir le faire, c'est de dire qu'on a réussi malgré tous les obstacles », affirme d'emblée Samuel Larouche.

Ce dernier a perdu l’usage de ses quatres membres en 2014 à la suite d'un grave accident de gymnastique.

L’histoire du jeune homme de 24 ans a touché la Coopérative de soins et de services à domicile du Royaume qui a décidé de l'inviter à faire partie de son équipe au Grand défi Pierre Lavoie.

« Pour avoir tous fait le Grand défi, on savait que c'était un immense défi de faire ça, mais quand Samuel a commencé à s'exprimer et à parler de tout son vécu, on ne savait pas comment, mais on savait pourquoi [on allait l'aider] », raconte Lynda Bélanger, directrice générale de la Coopérative.

L’équipe de la Coopérative a fait l'achat d'un vélo en tandem adapté à la condition de Samuel.

« C'est sûr qu'il a fallu qu'on se pratique beaucoup parce que l'équilibre, on ne savait pas comment ça allait être, les manoeuvres aussi au niveau du vélo et de rouler avec d'autres, raconte le jeune athlète. Parce qu'il faut comprendre qu'avec le Grand défi, il faut être dans des pelotons », rappelle Samuel Larouche.

Il roulera la boucle de 135 kilomètres en plus d'être présent à la ligne de départ et au fil d'arrivée. Durant son épreuve, il espère sensibiliser les gens à l'inclusion des personnes à mobilité réduite.

« J'ai aucune idée des municipalités où on va, des endroits qu'on s'en va, l'accessibilité des endroits. On va se promener partout dans le Québec et on veut véhiculer ce message, le message de si je ne peux pas me rendre à des endroits, c'est que ce n'est pas accessible, donc il y a encore des lacunes majeures », mentionne le sportif.

Le Grand défi n'est pas le seul défi qui attend l'athlète...

Samuel Larouche participera à plusieurs compétitions de para-athlétisme cet été avec l'équipe canadienne en vue d'atteindre son rêve ultime : participer aux Jeux paralympiques.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine