Retour

Tout un cocktail météo pour la Traversée du lac Saint-Jean à vélo

Le redoux et la pluie causent des maux de tête aux organisateurs de la quatrième édition de la Traversée du lac Saint-Jean à vélo, alors qu'une centaine de participants d'ici et d'ailleurs pédaleront ce samedi sur les glaces du lac, de Roberval à Péribonka.

En raison du réchauffement attendu au cours de la journée de samedi, les organisateurs évaluent la possibilité de devancer le départ d'une heure pour profiter de conditions plus froides. Le président de l'événement, David Lecoindre, explique que des tests seront effectués vendredi sur le lac pour adapter la logistique de la compétition.

Il précise toutefois que les participants roulent sur un sentier compacté, balisé, et très sécuritaire. « Depuis la première semaine de février, nous avons balisé les 32 kilomètres entre Roberval et Péribonka, et nous avons travaillé à la compaction d'un sentier pour les cyclistes et d'un sentier parallèle pour la logistique des motoneigistes. Parce que vous avez entendu parler de l'expédition des deux Mario. Il y a beaucoup de slush sur le lac Saint-Jean cette année, donc à l'extérieur de notre sentier, il n'est pas prudent de s'aventurer », explique-t-il.

En dépit de la neige mouilleuse, une couche de glace de 60 à 90 cm (24 à 36 pouces) couvre le lac Saint-Jean.

Jusqu'à 800 personnes ont manifesté de l'intérêt pour rouler sur les glaces du lac Saint-Jean, soit huit fois plus que le nombre de places disponibles. Pour des raisons de sécurité, seulement une centaine de cyclistes, dont environ 15 de l’étranger, participeront à l'événement.

Plus d'articles