Retour

Un ancien centre de plein air brûlé par les pompiers

Jusqu'à samedi, près de 70 pompiers de Dolbeau-Mistassini suivront une formation. Leur terrain de jeu : la base de plein air Pointe-Racine fermée depuis 15 ans où plusieurs pavillons dangereux seront brûlés pour l'occasion.

C’est une occasion en or pour ces pompiers de mettre en pratique ce qui a été appris lors d'une formation théorique comme la lecture de fumée et différentes techniques d'intervention.

« De pouvoir avoir ces bâtiments, de pouvoir les utiliser pour mettre en pratique tout de suite après la formation théorique, c'est merveilleux », explique Daniel Cantin, directeur du Service de sécurité incendie de Dolbeau-Mistassini.

La Ville de Dolbeau-Mistassini ne pouvait rêver d'une meilleure occasion pour se débarrasser des pavillons qui ont été vandalisés à plusieurs reprises et qui sont aujourd'hui jugés dangereux.

« C'est beaucoup une question de sécurité. Les bâtiments, on sait qu'il y a des gens qui viennent se promener ici quelques fois donc, on est rendus là. Il y a une question aussi de salubrité. Là, je pense qu'aujourd'hui on est capables de concrétiser le fait qu'on va pouvoir enlever les bâtiments qui présentement sont des nuisances plus que d'autres choses » , ajoute le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier.

Cette formation et le réaménagement prochain du site coûteront plus de 100 000 $.

Au total, 60 % des frais sont assumés grâce à plusieurs subventions.

Selon le maire, il s'agit du procédé le moins coûteux qui permettra éventuellement de donner une nouvelle vocation au site.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards