Retour

Un ancien urologue de Chicoutimi radié pour deux mois

Un urologue qui a déjà pratiqué à l'hôpital de Chicoutimi, le docteur Gilles Bernard Bellevance, est suspendu pour deux mois par le Collège des médecins du Québec.

Dans une décision de 22 pages rendue le 15 février, le Collège lui reproche d’avoir négligé de rédiger ou de dicter un protocole opératoire requis. L'urologue avait pourtant reçu de nombreux avis et appels à cet effet au cours des dernières années.

Les premières déficiences du docteur Bellevance dans la transmission de ses dossiers médicaux remontent à 1999 alors qu'il pratiquait à l'hôpital de Chicoutimi.

Depuis, il a multiplié les retards dans ses dossiers de protocoles opératoires, peut-on lire dans la décision du Collège. Ces dossiers se comptent par centaines et ce, dans plusieurs hôpitaux du Québec. Chaque dossier est rattaché à un patient traité par le Dr Gilles Bernard Bellavance.

Les faits reprochés à l'urologue s'étalent jusqu'en 2017.

En plus de sa radiation, l'urologue doit payer une amende de 15 000 $.

Avec les informations de Louis-René Ménard

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards