Retour

Un camp d'été spécialisé pour les personnes autistes

Des dizaines de personnes autistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont pu aller dans un camp d'été au cours des dernières semaines dans le secteur nord de Chicoutimi. Ce camp a la particularité d'accueillir des gens âgés de 16 à 45 ans, dont Pierre Pilote.

Le jeune homme profite des services de la Société de l'autisme depuis qu'il a trois ans.

« Je vous dirais que quand il était petit c'était nous en tant que parents qui avaient besoin d'un service de répit parce qu'on ne savait pas où donner de la tête. Ça nous faisait du bien. Maintenant qu'il a 16 ans, c'est lui qui a en besoin. Il est avec des jeunes de son âge, des jeunes adultes de son âge. Ils font plein d'activités enrichissantes, valorisantes. Il aime vraiment le service », assure sa mère, Maryse Verreault.

Chaque année, les activités de la Société de l'autisme, dont le camp de jour, coûtent 700 000 $. La Fondation Jean Allard aide beaucoup l'organisme.

« Ce sont des services qui coûtent très cher. Il faut dire au niveau de l'autisme que souvent on a besoin d'un ratio d'accompagnement d'un pour un. Alors il faut une bonne équipe de travail », explique la directrice générale de la société, Guylaine Cauchon.

Le camp de jour est maintenant terminé. Les maisons de répit de Chicoutimi et d'Alma reprennent désormais du service pour soutenir les familles de personnes autistes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine