Les vacances ne sont pas encore terminées, mais il y a pourtant déjà beaucoup d'action dans les corridors de l'école de danse Florence-Fourcaudot à Chicoutimi-Nord. Le camp estival intitulé « Ça bouge » accueille une soixantaine d'élèves et des professeurs invités prestigieux.

Pour la chorégraphe saguenéenne Hélène Blackburn, aujourd’hui directrice artistique de la compagnie de danse Cas Public, ce camp est un retour aux sources.

L'exercice prend un peu la forme d'un laboratoire.

« Ça part d'un projet de création qui est en cours à la compagnie. J'ai ramené des phrases de mouvements qu'elles recomposent. Ça me permet de tester mon propre matériel », ajoute Hélène Blackburn.

Le rendez-vous estival est reconnu et apprécié des élèves. Cette année, il y a eu 65 inscriptions.

« Ça me permet de m’améliorer, d’apprendre des nouvelles choses puis de me renforcer puis de devenir une meilleure danseuse », affirme Maude Lavoie, une des élèves.

Le camp estival propose une formule intensive qui permet aux jeunes danseurs de découvrir plusieurs formes de danse.

« On leur fait vivre une expérience qui est condensée par rapport à ce qu'ils vivent pendant l'année », mentionne la directrice de l’école Florence-Fourcaudot, Julie Morin.

Le camp se déroule jusqu'au 18 août.

D'après le reportage de Julie Larouche

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine