Retour

Un élu sans opposition et quatre courses à la mairie dans les grandes villes de la région

Au terme de la période des mises en candidatures aux élections municipales, seul le maire d'Alma est réélu automatiquement. Personne ne s'est présenté contre Marc Asselin, alors qu'à Saguenay, Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien et Roberval, les citoyens auront un choix à faire le 5 novembre.

Un texte de Catherine Paradis

Alma

Selon les informations disponibles, ce serait la première fois depuis 1960 qu'il y a un couronnement à la mairie d'Alma. Le maire sortant Marc Asselin entame un troisième mandat sans opposition. M. Asselin assure qu'il mènera des engagements comme s'il y avait eu une course électorale.

En plus d'Alma, 22 municipalités sur les 49 du Saguenay-Lac-Saint-Jean auront un maire élu sans opposition le 5 novembre.

Saguenay

Après un désistement, la course à la mairie de Saguenay se poursuit avec quatre personnes toujours en lice pour diriger la ville.

Pendant que deux candidats indépendants affrontent deux chefs de parti politique, le travail de terrain sera crucial dans les quartiers des trois arrondissements.

De la stratégie de développement économique, au niveau de taxation en passant par le développement d’infrastructures routières ou d’agrément, les enjeux sont nombreux et les positions d’autant disparates.

Dolbeau-Mistassini

C’est une lutte à trois qui s’annonce pour la mairie de Dolbeau-Mistassini.

Le départ de Richard Hébert laisse libre cours aux aspirations politiques des conseillers municipaux en place. Plusieurs citoyens aimeraient entendre leur position sur l'avenir de l'industrie forestière.

Saint-Félicien

Le maire sortant Gilles Potvin devra se battre pour obtenir un quatrième mandat. Le conseiller municipal de longue date, Luc Gibbons, et l’ancien candidat fédéral pour le Nouveau Parti démocratique (NPD), Yvon Guay, convoitent le siège. Ils veulent miser sur la transparence à l'hôtel de ville de Saint-Félicien.

Roberval

Après avoir décidé de passer son tour comme candidat fédéral dans Lac-Saint-Jean, le maire Guy Larouche veut continuer à diriger la Ville de Roberval.

Pour y arriver, il devra battre Sabin Côté qui se présente comme le candidat qui ramènera la cohésion et la collégialité au conseil de ville, où cinq des six conseillers sortants ont décidé de quitter la politique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine