Retour

Un enseignant comparait pour une accusation de voies de fait envers un élève

L'enseignant de l'école l'Odyssée-Lafontaine Bruno Bonneau s'est présenté devant le juge sans avocat, mardi, pour répondre à une accusation de voies de fait envers un élève.

Les événements qui lui sont reprochés se seraient produits dans sa classe le 9 novembre dernier. Bruno Bonneau aurait pris un adolescent à la gorge, l’aurait frappé contre le mur avant de le projeter au sol. L’accusation a été déposée en janvier.

Lors de sa comparution, l’enseignant de 58 ans a indiqué au juge Jean Hudon qu’il souhaitait plaider coupable, mais qu’il ne comprenait pas exactement ce qui lui était reproché. Le juge lui a donc conseillé de consulter son dossier et d’enregistrer une dénégation de culpabilité.

L’avocat Charles Cantin a alors offert de regarder la preuve avec Bruno Bonneau qui a finalement retenu ses services.

Me Cantin estime que l’enseignant a une défense à présenter et qu’il a une autre version des événements.

Bruno Bonneau est en congé de maladie depuis le 13 novembre, quatre jours après les événements. Il sera de retour en cour en mai. Le procès devrait se tenir en septembre.

Autres démêlés avec la justice

En 2011, Bruno Bonneau a plaidé coupable à des accusations de menaces et de voies de fait envers un jeune dans son quartier. Il a obtenu une absolution inconditionnelle.

Il avait aussi obtenu la clémence du tribunal en 2005 pour une affaire de rage au volant. Il avait asséné des coups de poing à un automobiliste qui lui avait coupé la route.

D'après les inforrmations de Priscilla Plamondon-Lalancette

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards