Retour

Un enseignant saguenéen fait l’objet d’une enquête pour ses propos racistes

EXCLUSIF - Un professeur d'histoire de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay fait l'objet d'une enquête interne pour des propos racistes qu'il aurait tenus en classe.

Selon nos informations, il tiendrait ce type de propos racistes depuis le début de l’année scolaire, en présence d’élèves autochtones.

La semaine dernière, alors qu'il donnait un cours sur la crise d'Oka, l'enseignant aurait comparé les autochtones à des chiens. Ses propos ont blessé un jeune de deuxième secondaire, qui a par la suite raconté les événements à ses parents en soirée.Choqué par l'histoire racontée par son fils, le père de l’élève a fait une sortie sur Facebook en résumant les propos du professeur.La famille outrée a porté plainte à la direction de l'école secondaire. Une enquête administrative est en cours depuis la semaine dernière.

Si ces propos ont effectivement été tenus, c’est inacceptable. Par contre, ce qu’on doit faire, c’est vérifier les allégations, vérifier ce qui a été dit exactement.

Hélène Aubin, porte-parole de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Le professeur aurait présenté ses excuses aux élèves, lundi. Pour le père de famille, le dossier est maintenant clos.Le syndicat, qui représente l'enseignant, a refusé de commenter cette affaire, affirmant qu’il s’agit d’une situation personnelle.Si les faits reprochés s'avèrent exacts, l'enseignant s'expose à une suspension sans solde, d'autant plus que son dossier n’est pas sans tache. Il y a cinq ans, il avait plaidé coupable pour s’en être pris à un mineur. Il avait alors écopé de trois mois de suspension sans salaire.

D'après le reportage de Véronique Dubé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine