Retour

Un espace culturel prend forme au cœur du village de Bégin

Une trentaine de citoyens de Bégin ont planté des légumes et des arbres fruitiers dans la nouvelle forêt nourricière de la municipalité. Dans quelques mois, une scène, des sentiers et des œuvres d'art seront aménagés.

Le village de Bégin devient la septième municipalité nourricière dans la région. Son objectif : aménager un nouvel espace culturel public au cœur de ce nouvel environnement.

Le conseiller municipal Stacey Potvin explique que l’aménagement sera réalisé à côté du centre communautaire.

« Il va optimiser l'utilisation du centre communautaire intérieur et extérieur, que ce soit pour des activités qui sont déjà implantées annuellement, que ce soit la Saint-Jean-Baptiste ou le marché public d'automne. »

La forêt nourricière est le premier pas vers ce nouvel aménagement.

Petits et grands y mettent leur grain de sel, avec comme mission de s'informer et de s'autosuffire.

Marie-Lise Chrétien, chargée de projet chez Eurêko, explique qu'une forêt comme celle-ci donne des informations sur les types de plants.

« C'est sûr qu’on n’a pas décidé de faire un grand champ de patates pour nourrir tout Bégin ici, mais on réalise que finalement la première étape, c'est de retrouver les éléments de connaissance pour s'avoir comment planter, comment cultiver, et retrouver une plus grande autonomie. »

D'ici 2020, Eureko souhaite que 30 % des municipalités de la région aient une forêt nourricière.

D'après le reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu

Plus d'articles