Retour

Un exercice pour montrer aux jeunes à bien choisir leurs amis sur les réseaux sociaux

80 % des jeunes du séminaire Marie-Reine-du Clergé, une école secondaire privée de Métabétchouan-Lac-à-la-Croix ont accepté de devenir l'ami Facebook d'un jeune de 12 ans, créé de toute pièce par la technicienne en loisir de l'établissement.

Claudia Gagnon voulait ainsi savoir si, malgré les campagnes de sensibilisation invitant les jeunes à être prudents lorsqu’on leur présente des invitations d’amitié, ceux-ci avaient compris le message. Il semble bien que non.

Son personnage : Alexis, 12 ans, un nouvel élève de l’établissement privé qui souhaitent prendre contact, et qui a rapidement berné la grande majorité des jeunes qui ont reçu l’invitation.

« Ce qui arrive c’est que y’en a un qui m’accepte, alors l’autre ami se dit : Ah, mon ami l’accepte, je vais l’accepter aussi. Ça fait comme une chaîne. Ça vraiment déboulé, cette histoire-là », concède Claudia Gagnon.

Surprise et consternation

Mais le plus gros choc est survenu lorsque les élèves ont appris la supercherie, ce qui s’est fait au terme d’une conférence sur la sécurité sur les réseaux sociaux donnée en début d’année scolaire.

Au cours des discussions, les élèves assuraient qu’ils étaient prudents, qu’il n’acceptaient jamais de demandes d’amitié sans d’abord vérifier l’identité du demandeur.

Mme Gagnon avait terminé sa présentation et quitté la salle. C’est la directrice de l’école qui est venue annoncer aux jeunes toujours réunis qu’elle souhaitait leur présenter un nouvel élève : le fameux Alexis.

C’est à ce moment que Mme Gagnon est revenu devant le groupe pour leur annoncer que c’était elle.

« Ça a été la grosse réaction, certains étaient vraiment fâchés d’y avoir cru », soutient-elle. « Je pense que ça a vraiment fonctionné comme technique d’impact ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine