Retour

Un expert français s’intéresse aux maisons du Groupe de recherche écologique de La Baie

Les techniques de construction en ballots de paille développées par le Groupe de recherche écologique de La Baie (GREB) intéressent un expert de la France, Jean-Baptiste Thévard.

Il y a 13 ans, M. Thévard a importé en Europe la technique de construction en ballots de paille du GREB. Il est aujourd'hui de retour pour approfondir ses recherches sur la technique, qui est maintenant utilisée en Belgique, en Ukraine, au Chili et en Argentine.

« Je vais regarder les travaux de recherches qui ont été réalisés sur les murs qui ont maintenant 13, 14, voire 20 ans, explique-t-il. Il y a eu des morceaux qui ont été cassés sur certains murs et je vais pouvoir voir comment se comporte la paille dans le temps avec un usage continu dans les conditions hivernales extrêmes, et voir un peu comment finalement ils se sont approprié la technique et comment ils la font évoluer. »

L'association Approche-Paille, fondée par M. Thévard, a reçu une subvention publique de plus de 100 000 $ pour étudier la technique du GREB.

Au Québec, la méthode est utilisée pour l'autoconstruction, mais le GREB aimerait qu'elle soit approuvée par la Régie du bâtiment.
Il y a une dizaine de maisons en ballots de paille dans la région, dont celle d'Anne Gilbert-Thévard. Les avantages sont considérables comparativement à une habitation conventionnelle, selon elle.

« C'est frais l'été, c'est chaud l'hiver, affirme Mme Gilbert-Thévard. Ça ne coûte pas cher d'électricité. Ça nous revient environ à un dollar par jour. À 360 jours par année, ça revient à 360 $ d'électricité. »

Jean-Baptiste Thévard profitera du 25e anniversaire du GREB, le 8 août prochain, pour donner une conférence sur la construction en ballots de paille.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine