Retour

Un groupe de citoyens exige un front commun régional 

Un groupe de citoyens et de représentants de la société civile au Saguenay-Lac-Saint-Jean interpelle les préfets dans la foulée de l'abolition des Conférences régionales des élus.

Un texte de Vicky Boutin

Dans une lettre ouverte, ils demandent aux élus de ne pas les oublier dans la réflexion qu'ils amorcent à propos de la nouvelle forme que prendra la concertation régionale.

Parmi les 26 signataires, il y a notamment les conseillers municipaux de Saguenay Simon-Olivier Côté, Julie Dufour, Josée Néron et Christine Boivin. On y retrouve également plusieurs ex-candidats tant au fédéral qu'au provincial comme Éric Dubois, Marie-Francine Bienvenue et Mélanie Boucher. Les syndicalistes Marc Maltais et Engelbert Cottenoir sont également au nombre des signataires.

Exemple à suivre

Dans la lettre, ils citent en exemple le Projet AT1, une initiative provenant de l'Abitibi-Témiscamingue. À leurs yeux, celle-ci a « permis de convenir d'une dynamique de concertation régionale qui facilitera l'interaction entre les élus et la société civile, par le biais de la remise sur pied de leur Conseil régional de développement ».

Les signataires affirment qu'un front commun est essentiel pour pallier les fermetures d'usines et les pertes d'emplois au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ouverture

La lettre arrive à la veille de la création de la table des préfets du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le nouveau regroupement qui va remplacer la Conférence régionale des élus.

Le préfet de la MRC de Maria-Chapedeleine, Jean-Pierre Boivin affiche de l'ouverture devant la demande du groupe de citoyens, mais avec des limites. « On ne retournera pas à une instance qui était la CRE parce qu'on n'aura pas les sommes d'argent pour faire vivre la CRE non plus, souligne-t-il. Il faut se penser qu'à la CRE, il y avait tout le personnel administratif et en plus, il y avait la gestion d'ententes spécifiques et de programmes que le gouvernement nous confiait. Il faut trouver une façon de faire avec moins de moyens pour le faire. »

Les cinq préfets des municipalités régionales de comté (MRC) Fjord-du-Saguenay, Lac-Saint-Jean Est, Domaine-du-Roy, Maria-Chapdelaine et de la Ville de Saguenay vont adopter la nouvelle charte qui met en place la nouvelle organisation.

Plus d'articles

Commentaires