Retour

Un « Lab » olympique à huit mois des Jeux de Pyeongchang

Réunis à Calgary, une centaine d'athlètes canadiens participent au « Lab » olympique, une première rencontre propice aux échanges entre jeunes et plus vieux Olympiens.

La nouvelle chef de mission canadienne, Isabelle Charest, y voit une occasion en or pour les athlètes d'évaluer leur préparation olympique.

« Nous sommes à huit mois des Jeux, les athlètes sont à un moment où ils peuvent prendre un peu de recul dans leur préparation et voir le travail qu'il reste à faire », explique l'ancienne patineuse de vitesse courte piste.

Pour Marianne St-Gelais, la transmission d'informations entre les néophytes et les vétérans de l'équipe canadienne est primordiale afin d'être prêts pour le jour J.

« Je suis la vétérane qui est ouverte d’esprit, je ne veux surtout pas que les erreurs qui se sont produites dans le passé se reproduisent.[...] Je suis rendue à une étape de ma carrière où c’est moi qui dois transmettre aux autres. »

De son côté, le skieur Philippe Marquis a été impressionné par la pertinence des conférenciers. Vendredi, le Comité olympique canadien (COC) avait notamment invité les champions olympiques Rosie MacLennan (trampoline) et Ashley Eaton (décathlon).

« C’est motivant, c’est inspirant de voir des conférenciers comme ça, et de vivre un peu leurs expériences. »

L'événement est organisé par le COC à chaque cycle olympique depuis les Jeux de Turin, en 2006.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine