La Fondation Jean Lapointe lance de nouveau son Défi 28 jours sans alcool. Plusieurs Saguenéens ont choisi de tenter l'expérience.

Lucie Murray et Marie-Kim Bouchard ont amorcé le défi avec leur conjoint. Même si elles n'ont aucun problème de dépendance, les deux femmes admettent que la consommation d'alcool est une habitude sociale bien ancrée dans leur vie.« On gravite un peu dans le monde des affaires, les 5 à 7 se multiplient, les soupers, les soirées et nécessairement on se retrouve toujours avec un verre de vin ou d'alcool entre les mains », explique Mme Murray.

Elles en sont venues à se demander si elles en avaient réellement besoin.

Marie-Kim Bouchard a quant à elle déjà cherché des alternatives. Elle compte entre autres acheter des eaux aromatisées et de la bière sans alcool.

Je vais peut-être ressentir un changement et mes habitudes vont changer, pourquoi pas?

Marie-Kim Bouchard

Financement

Environ 8000 Québécois feront comme elles en février et relèveront le défi.

Cette activité de financement permettra à la Fondation Jean Lapointe d'amasser 300 000 $.

Les fonds servent à faire de la prévention auprès des jeunes de secondaire un dans les écoles du Québec.

Annie Papageorgiou, directrice de la Fondation Jean Lapointe

L’organisme rencontre 60 000 jeunes annuellement pour les sensibiliser.

D'après le reportage de Mélanie Patry.

Plus d'articles