La police municipale ne précise pas le nom de l'agent, ni les motifs de l'enquête. Michaël Dallaire avait été arrêté au volant de son véhicule, dans lequel les policiers avaient trouvé des stupéfiants et des armes à feu. Un mois plus tard, lors de sa comparution, il a pu reprendre sa liberté sans aucune accusation.

« Le 10 novembre dernier, nous étions informés du retrait de l'ensemble des accusations dans un dossier impliquant M. Michaël Dallaire, en lien avec des événements survenus le 12 octobre 2016. Des irrégularités dans le travail d'un policier ont amené le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) à agir de la sorte », explique la Sécurité publique de Ville de Saguenay.

« Nous nous devions de réagir promptement considérant les impacts sur l'administration de la justice. Dès lors, une enquête a été entreprise pour faire la lumière sur l'ensemble du dossier. Le policier impliqué a été suspendu avec solde », ajoute le porte-parole du service de police, Bruno Cormier.

« La population est en droit de s'attendre à un comportement exemplaire de la part de ses policiers et il est de notre responsabilité de nous en assurer. Cependant, il est important de toujours garder à l'esprit que la très grande majorité de nos policiers exécutent leur travail avec un très grand professionnalisme, souvent dans des conditions extrêmement difficiles », souligne-t-il.

Plus d'articles