Retour

Un psychiatre informe les jeunes des risques liés à la consommation de cannabis

Le psychiatre Laurent Coulloudon de l'hôpital de Chicoutimi accueille avec résignation la décision de Québec d'établir à 18 ans l'âge légal pour consommer de la marijuana. Il attend toutefois avec impatience la suite des choses.

Il reçoit régulièrement des jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale liés à la consommation de cannabis. Il a choisi d’organiser des conférences pour informer les élèves du secondaire sur le sujet.

Le médecin déplore que la région n’ait aucune équipe médicale spécialisée pour les jeunes qui vivent une crise psychotique. Ce type de service existe ailleurs, notamment à Montréal et à Québec.

« Quand un jeune fait une première psychose, il a besoin d'avoir une prise en charge spécifique, d'avoir de l'éducation, d'avoir des services qui vont l'aider à peut-être ne plus rechuter », fait valoir Laurent Coulloudon.

Il a rencontré vendredi des élèves de l’école secondaire de l’Odyssée-Lafontaine / Dominique-Racine.

« C'est sûr que ça fait réfléchir. On ne savait pas que ça pouvait faire autant de dommages », indique l’un des spectateurs.

« Il y a des côtés négatifs aussi, au niveau du cerveau, au niveau de l'apprentissage, c'est sûr que c'est pas fameux », ajoute un autre jeune.

La prévention les amène à réfléchir davantage aux conséquences potentielles de leurs décisions.

D’après le reportage de Gilles Munger

Plus d'articles

Commentaires