Retour

Un regroupement citoyen demande aux conseillers de Saguenay de rejeter la proposition au poste de vérificateur général

À 24 heures du vote pour la désignation du prochain vérificateur général à la ville de Saguenay, le collectif Citoyens pour la démocratie demande aux conseillers municipaux, et principalement aux indépendants, de voter contre la proposition de nommer Alain Girard à ce poste.

Dans une lettre expédiée à tous les conseillers, le regroupement de citoyens exprime son opposition non pas à l’individu lui-même, mais aux « procédés utilisés par le maire et ses proches pour arriver à leurs fins », peut-on y lire.

Il s’agit pour les élus « de l’occasion d’une première rupture avec le mode de fonctionnement que plusieurs conseillers et conseillères acceptent depuis beaucoup trop longtemps », estiment les signataires parmi lesquels on retrouve le cinéaste Alain Corneau, l’ancien syndicaliste Alain Proulx, le professeur de l’UQAC Michel Roche et la chroniqueuse Isabel Brochu.

Ils ajoutent que le rôle du vérificateur général est crucial pour l’établissement d’un climat de confiance entre les citoyens et l’administration municipale.

La proposition d’Alain Girard comme successeur de Rina Zampieri au poste de vérificateur général a été soumise après analyse du dossier par le maire, Jean Tremblay, qui a affirmé que depuis son élection à ce poste, c’est lui qui s’occupait de la nomination des employés-cadres.

Le processus a été contesté par la conseillère indépendante Julie Dufour qui met également en doute la légalité de cette nomination puisque selon son interprétation de la loi des Cités et Villes le vérificateur ne peut effectuer qu’un seul mandat de sept ans à ce poste. Or, Alain Girard a été vérificateur général à Saguenay avant d’être remplacé par Mme Zampieri.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine