Retour

Un salaire plus bas qu’à l’aluminerie Jonquière pour les employés de l’usine Petits lingots Saguenay

Les 14 travailleurs de la nouvelle usine Petits lingots Saguenay ont entériné un nouveau contrat de travail qui prévoit qu'ils toucheront un salaire horaire de 20 % inférieur à celui de l'aluminerie Jonquière, même s'ils ont le même employeur et le même syndicat.

L'usine Petits lingots Saguenay est entrée en production en juillet 2015. Elle produit des lingots d'aluminium destinés à l'industrie de l'automobile.

Le premier contrat de travail des employés de l'usine prévoit qu'ils gagneront près de 32 $ l'heure.

Le président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA), Alain Gagnon, affirme que le salaire plus bas de 20 % des employés de l'usine Petits lingots Saguenay par rapport à ceux de l'aluminerie s'explique par le fait que les deux productions ne sont pas comparables. La production de lingots pour l'industrie automobile se situe dans le domaine de la deuxième transformation, où les salaires sont en général beaucoup plus bas.

Le président du SNEAA ne craint pas que les conditions des employés de l'usine de petits lingots s'étendent aux autres employés de Rio Tinto. Alain Gagnon rappelle qu'elles prévalent depuis 2008 à l'usine de traitement de la brasque, sans effet sur les autres travailleurs.

Le président du syndicat y voit même du positif. « On amène une nouvelle niche dans laquelle on démontre que la deuxième et troisième transformation, ce n'est pas cheap qu'il faut la faire. Il faut faire ça à des salaires décents pour retenir notre main-d'œuvre dans notre région et avoir du monde heureux à l'ouvrage, dit-il. Donc, c'est l'inverse que ça va faire, c'est qu'en faisant ça, ça va tirer la transformation vers le haut et non pas l'inverse. »

Rio Tinto rappelle que l'usine est toujours en rodage. Pour sa part, Alain Gagnon précise que les installations ont une capacité de 100 000 tonnes et pourraient donner de l'emploi à plus d'une quarantaine de personnes.

Plus d'articles

Commentaires