Retour

Un sondage démontre la détresse psychologique des employés de la santé 

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) dénonce à son tour l'impact des compressions sur la santé psychologique de ses membres.

Le syndicat publie un sondage qui démontre que six employés sur dix connaissent des indices de détresse élevée ou très élevé. 35 % des quelque 400 répondants dans la région ont manqué des jours de travail pour des raisons d'ordre psychologique depuis 12 mois.

La représentante de l'APTS dans la région, Lynn Brie, accuse le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d’être responsable de cette situation en raison de ses réformes du système de santé.

C’est réforme par-dessus réforme, donc c’est très difficile actuellement pour le personnel en place de vivre avec tout ce chamboulement.

Lynn Brie, représentante régionale de l'APTS

L'APTS compte 1890 des 2500 travailleuses sociales, psychologues, ergothérapeutes, physiothérapeutes et employés de laboratoire du réseau de santé de la région.

Plus d'articles