Retour

Une œuvre d’art commandée par Saguenay fait déjà réagir

La Ville de Saguenay veut ériger une œuvre d'art au bout du boulevard Talbot qui serait financée par le fond du 150e de la Confédération canadienne. Les premiers croquis de la pièce viennent à peine d'être complétés qu'elle suscite déjà le mécontentement des citoyens.

La municipalité veut installer cette œuvre, plus précisément, dans le carrefour giratoire situé à l'angle du boulevard Talbot et de la rue Jacques-Cartier.

La sculpture soulignera l'apport des femmes dans le développement régional. L'artiste Jean-Marie Laberge a conçu les premières ébauches.

Financement

Le coût estimé est de 280 000 dollars. De ce montant, la Ville fournira 25 000 $ et Promotion Saguenay, 5000 $. Le reste du montage financier demeure imprécis.

Le conseiller municipal indépendant, Simon-Olivier Côté, confirme qu'une demande de financement a été acheminée au fonds visant à souligner le 150e anniversaire de la Confédération. L'œuvre représenterait donc également l'histoire canadienne.

Dans le procès-verbal du comité exécutif, la demande de financement a été appuyée considérant l'intérêt de la municipalité à souligner cet anniversaire.

Déjà des critiques

L'intention de la Ville ne fait toutefois pas l'unanimité. Des citoyens, comme Laval Gagnon, auraient souhaité que la population soit consultée.

Le président de la table régionale du Oui Québec, Michel Roche, a une opinion semblable. Pas question pour lui d'approuver que les bâtisseuses du Saguenay-Lac-Saint-Jean soient liées à la Confédération.

« Nous vivons dans le cadre d'institutions politiques que nous n'avons pas choisi, auxquelles nous n'avons pas participé comme rédacteurs, et que nous n'avons nullement approuvées. Alors c'est cette dimension-là du monument qui est fort dérangeante », mentionne M. Roche.

La conseillère du secteur et chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, défend la décision de l'arrondissement.

« Ce n'est vraiment pas un projet que nous avons regardé du point de vue politique, explique-t-elle. On a vraiment regardé un projet où ça nous permettait à la fois de mettre en valeur le rond-point et à la fois de remercier l'apport des femmes. »

Sur les médias sociaux, plusieurs citoyens promettent de talonner Saguenay au sujet de cette sculpture.

D'après le reportage de Mélissa Savoie-Soulières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine