Retour

Une autre étape vers le compostage à Saguenay

La direction de l'environnement à la Ville de Saguenay va présenter aux élus les résultats de son analyse sur la valorisation des matières putrescibles dans les prochains jours.

Le conseil municipal doit soumettre une proposition au gouvernement du Québec d'ici la fin 2019, afin de se conformer un Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage.

Ce programme prévoit la mise en place de procédés de compostage et de récupération des biogaz avant 2023.

Retard à rattraper

Les nouveaux élus de Saguenay doivent d'ailleurs accélérer le pas, puisque la Ville aurait accumulé du retard dans ce dossier sous l’ancienne administration du maire Jean Tremblay.

Jusqu'à l'élection de novembre dernier, c'est Promotion Saguenay qui avait la responsabilité de l'exploitation des biogaz produits par l'ancien site d'enfouissement de Laterrière.

Cette responsabilité avait été renouvelée un mois avant le scrutin, mais elle a été abrogée lors de la première réunion du comité exécutif de Saguenay présidée par la mairesse Josée Néron.

L’objectif est de rapatrier à l’Hôtel de Ville toute la question de la gestion et du traitement des matières putrescibles.

Selon la mairesse de Saguenay, la Ville a accumulé du retard sur cette question au point de perdre l'accès à une partie du financement gouvernemental lié à la mise en place d'un système de gestion des matières putrescibles.

D'où cette volonté de présenter rapidement le résultat du travail du service de l'environnement de la Ville dans ce dossier.

Le plan qui sera retenu par les élus de Saguenay sera soumis à la population.

L'échéance en vue de sa mise en place est le 31 décembre 2022.

D’après le reportage de Denis Lapierre

Plus d'articles