Retour

Une bouteille à la mer retrouvée 17 ans plus tard sur l'île Verte

C'est en marchant sur la grève de l'Île Verte afin d'y ramasser les déchets amenés par les vagues que Maude Lavigne a fait la découverte d'une bouteille lancée à la mer. Son père y possède un terrain depuis 1978 sur le flanc nord. Chaque fin de semaine, elle s'y rend pour compléter des démarches qui lui permettront éventuellement de posséder son propre terrain sur l'île.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

29 juillet dernier. Armés de deux sacs à ordures et déterminés à les remplir, Maude Lavigne et son ami Jean-François font la découverte d’une bouteille de plastique hors de l’ordinaire : une bout de papier roulé se trouve à l’intérieur.

C’est bel et bien une lettre.

Maude et Jean-François entreprennent la lecture de la lettre.

Étonnée du chemin parcouru par la bouteille, Maude Lavigne s'est dite estomaquée de voir qu’une bouteille ait pu résister aux intempéries pendant des mois, après la fin de l’année scolaire. Elle était loin de se douter que la bouteille voguait depuis bien plus longtemps.

L’appel à Marianne Villeneuve

Comme il est clairement demandé par Marianne Villeneuve de remettre la bouteille à un enfant, Jean-François l’a donnée à sa fille Fay. Intriguée, elle a essayé de rejoindre Marianne Villeneuve, sans succès. Jean-François a fait un nouvel essai quelques temps après, s’attendant à parler à une petite fille.

Le retour d’appel

Maude et Jean-François ont donc expliqué la raison de leur appel au père de Marianne. Lui-même étonné de la découverte, il a conservé les coordonnées des deux amis. Quelques jours plus tard, Marianne Villeneuve a rappelé.

« Elle nous a dit qu’elle se souvient du projet de classe. Elle nous a demandé ce qu’elle avait écrit. Elle voulait des photos de la lettre. », explique Maude Lavigne.

Mme Lavigne demeure étonnée de savoir qu’une bouteille ait vogué tout ce temps sur les vagues de la rivière Saguenay avant d’échouer sur l’île Verte. « Je n’encourage pas les jeunes à envoyer des bouteilles de plastique dans les cours d’eau. Mais bon, je ne peux pas dire que ça ne m’a pas fait plaisir. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine