Retour

Une école imaginaire contre les tabous sur l’orientation sexuelle

Un nouveau livre publié par un auteur de Chicoutimi nous transporte dans une aventure scolaire où l'ouverture d'esprit est fondamentale. Dans « Les douleurs attenantes », Alexandre Côté crée une école particulière pour des jeunes de la communauté LGBT.

Un texte de Flavie Villeneuve, stagiaire

Alexandre Côté imagine, dans les lignes de son tout premier roman, la création d’un établissement tolérant à Tadoussac. Les cours seraient axés sur la valorisation des minorités sexuelles.

« Envisager de mettre dans la formation des auteurs littéraires homosexuels, comme Oscar Wilde qui a participé à l’histoire : c’est une aide pour l’affirmation de soi », explique M. Côté.

Ouverture d’esprit

L’auteur, qui a connu de l’intimidation dans sa jeunesse à cause de son homosexualité, bâtit une vision où les élèves n’auraient pas à subir un rejet sous prétexte qu’ils sont différents dans leur manière d’être.

Alexandre Côté a précisé, lors de son entrevue à Y a des matins avec Jean-Pierre Girard, qu’une école LGBT existe déjà à New York.

« J’ai voulu rêver à la possibilité de Tadoussac, car elle peut développer l’économie locale grâce au monde qu’elle pourrait attirer. Mais surtout pour changer les mentalités dans les régions éloignées », a-t-il dit.

De l’université à la littérature

Le roman était à l’origine le projet universitaire final du jeune étudiant en littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Le livre est disponible depuis le 16 mars sur le site Internet des éditions de l’Apothéose. Le lancement officiel aura lieu au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’automne prochain.

Plus d'articles