Retour

Une peine d'emprisonnement de 14 ans pour Yves Martin

Le chauffard Yves Martin écope de 14 ans de pénitencier. L'homme de 37 ans a été reconnu coupable des chefs d'accusation de conduite dangereuse causant la mort, de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et de conduite avec un taux d'alcool supérieur à la limite permise.

Yves Martin devra également se soumettre à une interdiction de conduire pour tout le reste de sa vie.

Étant donné le temps déjà passé derrière les barreaux, il lui reste 11 ans et 9 mois à purger.

Le juge François Huot a rendu sa décision jeudi midi au palais de justice de Chicoutimi, devant une salle d’audience bondée. Il a pris plus d’une heure pour lire partiellement son jugement de 46 pages, afin d’expliquer sa décision.

Le 1er août 2015, Vanessa Viger, Mathieu Perron et leur fils Patrick sont morts dans un accident de la route causé par Yves Martin dans le rang Saint-Paul, dans l’arrondissement de Chicoutimi.

Le juge n’a pas cru Yves Martin

Le magistrat a qualifié le témoignage d’Yves Martin de « tissu de mensonges ». Il a souligné son égocentrisme, son inconscience et le peu de remords manifesté depuis la tragédie.

Yves Martin doit être tenu entièrement responsable des décès de Mathieu Perron, Vanessa Tremblay-Viger et Patrick Perron. Il doit être tenu entièrement responsable de la douleur ayant affligé, et affligeant toujours, les membres de leur famille.

Extrait du jugement

Il a lu et épluché de nombreuses décisions en matière d’alcool au volant avant d’en arriver à ce jugement. Le juge a pris soin de constater que le message ne passait pas auprès de la population.

Les familles soulagées

Des proches de l’accusé et des victimes étaient présents au tribunal.Johanne Tremblay, la mère de Vanessa, n’a pas caché qu’il s’agissait de la fin d’un long cauchemar. Ce long processus judiciaire a été pénible pour tous les proches.

Nous, on a une sentence à vie à vivre. Les personnes disparues vont nous manquer.

Johanne Tremblay, mère de Vanessa Viger

Réactions des avocats

Le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Michaël Bourget, est satisfait de la décision du juge. Il avait recommandé une peine de 15 à 20 ans, ainsi qu’une interdiction de conduire à vie.

Avec un peu de chance et la médiation du dossier, probablement qu’une peine de 14 ans va en faire réfléchir plus d’un la prochaine fois quand ils vont vouloir prendre le volant.

Michaël Bourget, procureur aux poursuites criminelles et pénales

Quant à l’avocat de la défense, Me Jean-Marc Fradette, il a convenu que le jugement était solide au plan juridique. Me Fradette avait suggéré une peine de 10 ans, en plus d’une interdiction de conduire pendant 3 ans après la sortie de prison et l’utilisation obligatoire d’un éthylomètre pour toute la vie.

La défense a 30 jours pour décider si elle fera appel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine