Retour

Une pétition pour préserver le caractère national des programmes d’études collégiales

À l'instar d'autres syndicats à travers la province, le Syndicat des enseignants du Cégep de Saint-Félicien lance une pétition pour réclamer la préservation du caractère national des diplômes d'études collégiales.

La pétition sera envoyée à la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, le 15 décembre.

En ce moment, elle consulte le réseau des cégeps et celui des universités. Les enseignants craignent que les décisions de la ministre dénaturent les programmes d’études.

« La question qui est posée dans la consultation de la ministre auprès des partenaires, c’est "est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de rendre ces diplômes-là, de leur donner une couleur locale pour que chacun des établissements puisse s’identifier à ces diplômes-là" », explique le président du Syndicat des enseignants du Cégep de Saint-Félicien, Jacques Gagnon.

Selon lui, à première vue, l’option est tentante. Il craint cependant que certains diplômes aient une plus grande valeur que d’autres

Comme on est un petit cégep en difficulté de recrutement de clientèle et de personnel, les possibilités sont peut-être plus dangereuses que l’on croit

Jacques Gagnon, président du Syndicat des enseignants du Cégep de Saint-Félicien

Il craint que les étudiants des grands centres désertent les cégeps des régions.

Plus d'articles

Commentaires