Retour

Une première commandante pour la SQ sur la Côte-Nord

En janvier, Rachelle Caron est devenue la première femme à occuper le poste de commandante à la Sûreté du Québec sur le territoire de la Côte-Nord et du Saguenay Lac-Saint-Jean. Elle a gravi les échelons de l'organisation pendant plus de 25 ans avant d'y arriver. Mais sur son chemin, elle a fait face à un défi de taille, le cancer.

Un texte de Olivier Roy Martin

« Ça a été un beau cadeau de Noël », raconte tout sourire Rachelle Caron dans son grand bureau de la Sûreté du Québec de Baie-Comeau. Elle voulait occuper ce poste depuis « longtemps » et elle a atteint son objectif le 21 décembre dernier.

« Quand j’ai eu l’appel, j’étais vraiment contente. Ça enlève tout doute. Et ça vient dire, “tu fais partie de la cour des grands” ».

Plus de 25 ans après ses débuts en Abitibi, Rachelle Caron est devenue, en 2014, la première capitaine de la MRC de la Manicouagan. À cette époque, elle avait déjà montré son intérêt pour d’autres postes de commandante, mais sa candidature n'a jamais été retenue.

Quand le cancer frappe

En septembre 2016, Rachelle Caron reçoit un diagnostic de cancer du sein. Sa convalescence dure un an.

« Avant, j’étais quelqu’un qui courait beaucoup, je me suis entraîné pour des demi-marathons. »

Elle termine sa convalescence avec la même volonté de devenir commandante. À l’automne 2017, on lui offre le poste d’officier des mesures d’urgence, une fonction qui la mène, entre autres, à remplacer le commandant en cas d’absence.

Ses priorités

La lutte au crime organisé fait partie des priorités de Rachelle Caron. Elle affirme que des « équipes sont mises en place » pour « lutter contre ce phénomène ». Le taux de criminalité n’est toutefois pas en hausse sur son territoire.

« C’est un volet qui est important pour nous autres. On déploie toutes nos énergies actuellement [...] pour nos jeunes, pour contrer la drogue dans nos écoles ».

Elle souhaite aussi maintenir et améliorer la confiance des citoyens envers la Sûreté du Québec et améliorer la relation avec les communautés autochtones.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine