Retour

Une rentrée sous le signe de l’impatience pour les professeurs de cégep

Alors que des milliers de jeunes sont de retour sur les bancs d'école dans les quatre cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean, leurs enseignants promettent un automne chaud.

Sans contrat de travail depuis avril, les négociations avec le gouvernement sont pratiquement au point mort et l'impatience est déjà présente en ce jour de rentrée.

« Lorsqu'on est entré, les gens disaient bon, qu'est-ce qu'on fait, est-ce qu'on boycotte ça ou ça? Il faut tenir la bride tellement les gens sont prêts », indique la présidente du syndicat du personnel enseignant du Cégep de Chicoutimi, Héléna Villeneuve.

En plus des demandes salariales, la charge de travail et l'accessibilité à l'emploi sont les principales revendications des enseignants, rappelle la présidente du syndicat du personnel enseignant du Cégep de Jonquière, Julie Gauthier.

« On a de plus en plus d'étudiants dans nos classes, de plus en plus d'étudiants avec des besoins particuliers et de moins en moins de ressources », déplore-t-elle.

Les syndicats solliciteront des mandats de grève auprès de leurs membres au cours de l'automne.

Quoi qu'il en soit, les représentants de la direction des cégeps disent ne pas trop ressentir la tension pour le moment.

« On a eu l'accueil du personnel la semaine passée, les relations étaient très bonnes », souligne la directrice des communications du Cégep de Jonquière, France Tremblay.

Baisse de clientèle

Par ailleurs, le nombre d'étudiants inscrits en première année au Cégep de Jonquière est en baisse de 3,5 %. Cette diminution est attribuée à la baisse démographique.

Au Cégep de Saint-Félicien, on compte une cinquantaine d'étudiants en moins par rapport à l'an dernier.

La clientèle au Cégep de Chicoutimi, demeure stable, malgré certains retards lors des inscriptions.

Le Collège d'Alma est le seul à connaître une légère augmentation dans les inscriptions, attribuable à la popularité du nouveau programme en technologie sonore.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine