Retour

Une résolution pour sécuriser le site de l’ancienne cartonnerie de Jonquière

La dangerosité du site de l'ancienne cartonnerie de Jonquière, aujourd'hui propriété du groupe BayShore, a animé les discussions au conseil municipal de Saguenay lundi midi.

La chef de l’Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, a déposé une résolution pour que la Ville s’occupe de ce dossier, alors qu’un septième incendie criminel a été allumé sur les lieux dans la nuit de dimanche à lundi. Elle estime que Saguenay doit impérativement sécuriser le site.

Cependant, la proposition de Josée Néron a été rejetée du revers de la main par le maire et par certains conseillers municipaux, dont Jonathan Tremblay.

« Une résolution aussi dangereuse pourrait assurément rendre la Ville responsable et la mettre en péril au niveau juridique et civil », croit-il.

Le maire Jean Tremblay soutient que c’est au gouvernement du Québec d’agir. Il a proposé une résolution en ce sens au conseil et elle a été acceptée. Il est convaincu que les terrains de l’ancienne cartonnerie ont beaucoup de potentiel.

« Quand ça va être dépollué et déconstruit, on y voit une opportunité pour une autre entreprise parce que le gaz naturel est arrivé, l'électricité est arrivée et le train est arrivé ce qui vaut d'après moi 10 à 15 millions de dollars », indique Jean Tremblay.

Sa résolution adoptée lundi midi sera soumise au ministère de l'Environnement afin que le site soit sécurisé dans les plus brefs délais.

Plus d'articles

Commentaires