Retour

Une Saguenéenne témoigne du coup d’État au Burkina Faso

Une Saguenéenne vit de près le coup d'État au Burkina Faso. Sylvie Patoine travaille dans ce pays pour la minière Iamgold. Elle est confinée à sa résidence.

Des membres de la garde présidentielle ont annoncé la dissolution du gouvernement de transition jeudi. Un « conseil national pour la démocratie » a été mis en place et un général a été nommé à sa tête.

Sylvie Patoine est coordonnatrice de projets spéciaux pour Iamgold et habite dans le même quartier que le palais présidentiel, à Ouagadougou. Elle affirme que son employeur assure sa sécurité. Elle a comme consigne de ne pas sortir à l'extérieur de sa maison et de se tenir loin des fenêtres. De plus, un couvre-feu est désormais en vigueur de 19 h à 6 h du matin.

Mme Patoine affirme que la situation est tendue, mais elle refuse de s'inquiéter pour l'instant. Elle a tout de même préparé une valise au cas où les étrangers devraient être évacués du pays.

Centre de solidarité internationale

Dans la région, le Centre de solidarité internationale entretient des liens étroits avec le Burkina Faso. Des étudiants du Cégep de Jonquière doivent y aller en stage prochainement. L'activité n'est pas annulée pour le moment.

Plus d'articles

Commentaires