Retour

Vague de manifestations pour dénoncer les coupes dans les CPE

Environ 500 personnes ont manifesté à Saint-Félicien pour dénoncer les compressions de 120 millions de dollars dans les centres de la petite enfance (CPE), dimanche.

Ils ont protesté devant le bureau du premier ministre Philippe Couillard sur le boulevard Sacré-Cœur. Des rassemblements du genre étaient organisés dans une quinzaine de villes à travers le Québec.

Impact pour les familles

Les manifestants voulaient décrier entre autres les répercussions des hausses des frais de garde sur les familles.

L'Association québécoise des CPE estime que les nouveaux tarifs modulés iront chercher 170 millions $ de plus dans la poche des parents. L'organisme ajoute que ces coupes menacent entre 2000 et 2500 emplois dans le réseau.

Le Regroupement des CPE de la région demande au nouveau ministre de la Famille, Sébastien Proulx, de prendre connaissance rapidement des enjeux dans ce dossier. D'autres moyens de pression sont prévus au cours des prochaines semaines.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité