La construction de la voie de contournement des quartiers L'Isle-Maligne et Delisle à Alma présente des défis particuliers. Alors que les travaux sont sur le point d'être mis en veilleuse pour la période hivernale, Gilles Munger a visité le chantier.

Réclamé depuis 40 ans, le projet vise à réduire de 75 % la circulation dans un secteur résidentiel où passent présentement plus de 15 000 véhicules par jour.

La nouvelle route de 4,8 kilomètres devrait être terminée en 2020. Elle aura des carrefours giratoires, une voie cyclable et des buttes antibruit. On y aménagera aussi une passerelle pour les piétons, les cyclistes et les motoneigistes.

Depuis le printemps, les travaux sont concentrés à l'est de la route 169, dans un secteur situé en forêt. Il fallu déplacer des tonnes de terre noire et d'argile pour faire l'assise de la route avec de la pierre.

« Ce sont des sols qui sont quand même assez difficiles », explique Mathieu Deschênes, surveillant des travaux pour le ministère des Transports du Québec. « Les conditions de sols avaient été prévues dès le départ. Ce sont des sols qui ont peu de capacité portante, donc il faut prévoir des mesures particulières. »

Une première dans la région

La mesure la plus spectaculaire, mise en place pour la première fois dans la région, est une montagne artificielle construite sur un fond d'argile imbibé d'eau, dans laquelle on a creusé 4300 trous de 16 mètres de profondeur pour y placer des drains verticaux.

« L'eau va sortir pour permettre au sol de se consolider et par la suite, on va être capable de réaliser et de finaliser la route , explique Carl de Champlain, chef d'équipe au ministère des Transports.

Les travaux prendront fin d'ici deux semaines et reprendront au printemps. L'ensemble du projet est évalué par le ministère des Transports à 84 millions de dollars.

D'après un reportage de Gilles Munger

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine