Retour

Voie de contournement à Alma : le gouvernement fait pression pour exproprier les derniers propriétaires

Après des décennies d'attente, les sommes ont finalement été octroyées pour débuter ce projet de construction qui vise à rendre la circulation quotidienne de 17 000 véhicules plus fluide.

Le ministère de Transport procédera bientôt au déboisement et la construction de la fondation de la route. Il faudra aussi démolir plusieurs résidences pour faire place à un carrefour giratoire, à l'intersection de la route 172.

En ce sens, des avis d'expropriation ont commencé à être envoyés.

Dans la lettre qu'il a reçue, Alain Jean, un résident de Saint-Nazaire, a appris que le gouvernement lui offre finalement 270 000 $ pour sa résidence évaluée à 530 000 $.

« Le problème pour moi, c’est que j'aimerais ça être capable d'acquérir un terrain, afin que je puisse me construire, avec une somme normale, dans un sens. Je ne veux pas une somme exagérée le moindrement », explique-t-il sur un ton déçu.

Selon la porte-parole du ministère des Transports, Véronique Lalancette, une cinquantaine de propriétaires sont touchés par le projet. Parmi eux, 22 ont conclu une entente. Il y a 14 terrains vacants et sept résidences. Six autres dossiers d'expropriation seraient en suspend.

Parmi les propriétaires qui ont déjà signé des ententes, certains se disent satisfaits des indemnisations qu’ils ont reçues, même si les montants sont bien en deçà de la valeur réelle.

Avec les informations de Gilles Munger

Plus d'articles