Retour

Xavier Desharnais remporte la Traversée internationale du lac Saint-Jean

Le Canadien Xavier Desharnais est entré le premier dans la rade de Roberval samedi après-midi, un peu plus de sept heures après avoir plongé dans le lac Saint-Jean. Il remporte ainsi le marathon de nage en eau libre de 32 kilomètres pour une deuxième année consécutive.

L'an dernier, le nageur de 25 ans originaire de Sherbrooke avait en effet gagné ex aequo avec le Macédonien Tomi Stefanovski.

Le Québécois a lutté pendant de longues heures contre son compatriote Philippe Guertin qui a terminé deuxième. Le Français Bertrand Venturi a quant à lui décroché la troisième place.

Chez les femmes, l'Argentine Pilar Geijo a remporté l'épreuve pour une deuxième fois.

Des bourses totalisant 40 000 $ seront remises aux vainqueurs.

La 61e édition de la Traversée internationale du lac Saint-Jean fait partie du circuit du Grand Prix FINA.

Conditions extrêmes

Les conditions météorologiques étaient loin d'être favorables pour les athlètes. Le vent et le froid ont poussé dix nageurs à abandonner l'épreuve.

L'un des gagnants de l'an dernier, Tomi Stefanovski, l'autre Macédonien, Aleksandar Ilievski, ainsi que l'Argentin Damian Blaum, les Brésiliens Matheus Evangelista et Samir Barel, l'Allemand Simon Pistor, l'Argentin Aquiles Balaudo et le Canadien Gabriel Pouliot ont été retirés de l'eau.

La Russe Anna Mankevich a été la première femme à abandonner l'épreuve aux environs de 11h30. L'Almatoise Sabryna Lavoie, la seule athlète féminine à représenter le Canada a été éliminée peu après midi.

Le nombre élevé d'abandons n'est toutefois pas un record. En 1971, les mauvaises conditions avaient forcé 18 nageurs à se retirer sur les 21 qui participaient à l'épreuve.

Au total, 23 nageurs ont plongé dans le lac Saint-Jean tôt samedi matin à Péribonka, malgré les 18 degrés Celsius de l'eau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine