Retour

Yves Martin subira son procès à compter du 24 octobre

Le procès devant jury d'Yves Martin, accusé de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort de trois membres d'une même famille dans le rang Saint-Paul, s'amorcera le 24 octobre au palais de justice de Chicoutimi.

Yves Martin fait face à huit chefs d'accusation. La journée du 24 octobre sera consacrée au choix des 12 jurés.

« Je n'ai aucune inquiétude, affirme le procureur de la Couronne, Michaël Bourget. Il y a plusieurs dossiers très médiatisés qui ont été tenus un peu partout. Il y a eu Cathie Gauthier dans le temps. Il y a eu Turcotte. Ce sont tous des dossiers qui se sont tenus dans leurs districts, malgré la grande médiatisation. »

La défense prévoit que le procès durera de deux à trois semaines. La défense prévoit déposer un nouveau rapport de l'enquêteur de la Sécurité publique de Saguenay qui a été produit à la suite de l'enquête préliminaire.

« Le policier est retourné aller voir les pièces, aller voir le véhicule et chercher et trouver des choses qui vont nous être à la défense extrêmement utiles et qui sont conformes à ce qu'on croyait. Le but est de tenter d'établir que le véhicule de la victime était beaucoup plus dans la voie de mon client que l'a prétendu originalement le policier enquêteur », explique l'avocat Jean-Marc-Fradette.

L'avocat d'Yves Martin souhaite aussi déposer une requête de type Corbett. « C'est une défense où on demande à la cour de ne pas permettre que les antécédents judiciaires de l'accusé soient mis en preuve de manière à ne pas influencer indument le jury lorsqu'il va avoir à décider sur le fond du dossier », précise-t-il.

D'autres requêtes toucheront également l'admissibilité de certains éléments de preuve, dont la prise de sang d'Yves Martin.

L'accident s'est produit le 1er août 2015. Le véhicule conduit par Yves Martin est entré en collision avec la voiture dans laquelle se trouvaient Matthieu Perron, Vanessa Viger et leur fils de quatre ans, Patrick.

Plus d'articles

Commentaires