Retour

Bye bye : les controverses marquantes des dernières années

Homme surpris qui se cache les yeux en regardant la télévision

Comme on le sait, le Bye bye, c'est la tradition télévisuelle de fin d'année des Québécois. Et on prend ça très, très au sérieux! Année après année, on a tous notre petite opinion sur cette émission à grand déploiement. Bien que les sketchs ne fassent jamais jamais consensus, il est arrivé que le Bye bye scandalise vraiment une partie de la population et crée la polémique.

Voici quelques moments du Bye bye qui ont semé la controverse chez le public québécois au cours des dernières années.

1. Bye bye 2008 

Nathalie Simard

Ce numéro à suscité de vives critiques puisqu'il mettait en scène Nathalie Simard, qui avait poursuivi le père de Véronique Cloutier en 2005 pour agression sexuelle. Désolés de la situation, l'animatrice et son conjoint ont accepté de prendre le blâme, tout en invoquant qu'ils n'ont pas voulu s'attaquer à la chanteuse ni au drame qu'elle a vécu, mais plutôt à la surexposition de Nathalie dans les médias. 

2. Bye bye 2008 

Parodie d'entrevue de Barack Obama chez Denis Lévesque

Cette année-là, ça a brassé au Bye Bye 2008! Le couple Cloutier-Morissette a aussi dû s'excuser pour un sketch qui parodiait Barack Obama en entrevue à l'émission de Denis Lévesque, et plusieurs téléspectateurs y ont vu du racisme. En conférence de presse, ils ont dit avoir été surpris par cette réaction, et se sont défendus d'être racistes. Louis Morissette a cependant admis que le gag avait échoué puisqu'il fallait désormais l'expliquer. La parodie était inspirée d'une entrevue de Denis Lévesque avec Paul McCartney. 

3. Bye bye 2013 

Blackface 

Au Québec, peu de gens étaient familiers avec le Blackface, qui consiste à mettre du maquillage noir sur le visage d'un blanc. Dans un des sketchs du Bye bye 2013, on pouvait apercevoir Joël Legendre au visage maquillé imiter Gregory Charles. Désormais, les gens sont plus sensibilisés à l'historique raciste d'une telle pratique, principalement aux États-Unis, et les productions doivent s'efforcer d'engager plus d'acteurs issus de la diversité culturelle. 

4. Bye bye 2018

Le Bollywood de Justin Trudeau

Bien que plusieurs ont vu ce numéro comme une manière de se moquer du premier ministre Trudeau, d'autres ont pensé que la culture indienne était la cible de ce sketch. Des internautes ont dénoncé l'appropriation culturelle ainsi que l'ignorance envers cette culture. 

5. Bye bye 2019

Le pauvre gars du A&W

En 2019, c'est le sort réservé à Michel Olivier Girard qui a fait réagir. Alors que des figures publiques et politiques sont à peine égratignées par les sketchs, une partie considérable du public a senti un acharnement gratuit à l'endroit du comédien des publicités de A&W. Simon Olivier-Fecteau, le réalisateur du Bye bye 2019, a demandé pardon à l'acteur. Le public, pour sa part, lui a offert une grande dose d'amour. Il risque d'en ressortir avec un capital de sympathie encore plus grand. 

...Comme quoi chaque époque a sa controverse, et c'est peut-être ainsi qu'on évolue collectivement.